Il va de soit que vous avez lu l’article sur l’ouverture, vous connaissez donc son effet sur la profondeur de champ. Et si vous avez essayer de pratiquer un peu, vous avez pu vous rendre compte que l’ouverture n’est pas le seul facteur qui a un impact sur le profondeur de champ (PDC). Vous avez raison et si elle n’est pas très compliqué à comprendre, la gestion de la profondeur de champ est difficile à expliquer sans sortir la calculette.

Ma mission, si je l’accepte (apparemment, c’est bon), est d’essayer de vous expliquer comment maitriser votre PDC sans vous faire mal à la tête. Ici on parlera pratique plutôt que technique. Le but est que vous maitrisiez la PDC.

Rappels sur l’ouverture

Un petit rappel sur l’ouverture ne sera pas superflu (on appel ça de la marteau-téraphie ;) ). L’ouverture, caractérisée par l’ouverture (f/2.6, f/3.5-5.6 etc…) agit sur la zone de netteté, aussi appelée plan focal. Plus vous aurez une grande ouverture (chiffre du f le plus petit), plus votre profondeur de champ sera petite. C’est à dire que la zone ou les choses seront nets sera réduite. A l’inverse, une petite ouverture (chifre du f plus grand, f/22 par exemple) vous offrira une zone de netteté beaucoup plus grande.

[fancy_box title= »Examples »]
[fancy_images width= »268″ height= »268″]
[image title= »Image Test – 50mm f/1.4 1/13s ISO 100″ alt= »Image Test – 50mm f/1.4 1/13s ISO 100″ caption= »f/1.4 1/13s ISO 100″]/images/2012/08/TUTO_OUVERTURE.jpg[/image]
[image title= »Image Test – 50mm f/13 3,2s ISO 100″ alt= »Image Test – 50mm f/13 3,2s ISO 100″ caption= »f/13 3,2s ISO 100″]/images/2012/08/TUTO_OUVERTURE-4.jpg[/image]
[/fancy_images]
Cliquez sur les miniatures pour voir les images en grand format
[/fancy_box]

Il est aussi a noté que le flou est de plus en plus prononcé à mesure que l’arrière plan s’éloigne du sujet. Cela ne signifie pas que d’avoir un arrière plan plus éloigné modifiera la profondeur de champ, mais simplement que le flou sera plus flou :)
Ceci nous emmène donc aux autres paramètres influant sur la profondeur de champ (plus précisément sur son rendu).

Distance arrière plan par rapport au sujet

La distance entre l’arrière plan et votre sujet jouera un rôle sur le rendu du flou de votre arrière plan (que nous appellerons dorénavant le bokeh). Comme nous l’avons vu précédemment, techniquement votre profondeur de champ restera identique, c’est simplement que le flou s’accentuera en fonction de la distance de votre arrière plan, donnant un bokeh plus prononcé à votre photo.

[fancy_box title= »Impact de la distance de l’arrière plan par rapport au sujet »]
[fancy_images width= »268″ height= »268″]
[image title= »La profondeur de champ et le flou d’arrière plan ou bokeh » alt= »La profondeur de champ et le flou d’arrière plan ou bokeh »]/images/2012/09/PDC__GRAPH__PRO_4845.jpg[/image]
[image title= »La profondeur de champ et le flou d’arrière plan ou bokeh » alt= »La profondeur de champ et le flou d’arrière plan ou bokeh »]/images/2012/09/PDC__GRAPH__PRO_4847.jpg[/image]
[image title= »La profondeur de champ et le flou d’arrière plan ou bokeh » alt= »La profondeur de champ et le flou d’arrière plan ou bokeh »]/images/2012/09/PDC__GRAPH__PRO_4848.jpg[/image]
[/fancy_images]
[/fancy_box]Les images parlent d’elles même et on voit clairement que la distance entre l’arrière plan et le sujet joue un rôle sur le rendu du bokeh (le flou d’arrière plan).

Distance entre l’appareil photo et le sujet

La distance entre l’appareil à le même effet que vu précédemment. Je m’explique. Quand vous rapprochez votre reflex de votre sujet, vous « éloignez » l’arrière plan de celui-ci. C’est une vue de l’esprit comme on dit :)

Conclusion

Pour finir, voici un (magnifique) schéma qui résume la situation.
[image_frame style= »framed_shadow » alt= »/images/2012/09/schema1.png »]/images/2012/09/schema1.png[/image_frame]
Lorsque la mise au point est faite sur votre sujet (ici le point jaune) vous avez une zone de netteté qui est fonction de votre ouverture. Tout ce qui est derrière (et devant ne l’oublions pas) sera de plus en plus flou à mesure que l’on éloigne de la** zone de netteté**.
Maintenant il ne reste plus qu’a pratiquer, toujours, encore afin que tout cela devienne automatique.
Si des zones d’ombres persistent, n’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires.