Les bases de la photographie [PART 3/3]: la sensibilité

Temps de lecture ~2 minutes

En photo, la sensibilité d’un capteur (ou d’une pellicule en argentique) définit sa capacité à imprimer l »image. A l’époque de l’argentique, c’est la pellicule qui avait une sensibilité différente. Donc il fallait prévoir en amont et surtout être cantonné a la sensibilité choisie durant toute la pellicule. A l’heure actuelle avec les boitiers numérique, la sensibilité est lié au capteur et peut donc varier facilement. Cela nous facilite grandement la tache puisque qu’on peut ajuster la sensibilité en temps réel.

La sensibilité s’un capteur se mesure en ISO et sa gamme s’étend de 100 à 6400 ISO (Cela peut monter plus haut sur les boitiers pro, mais ce n’est pas le sujet ici). Plus on montera dans des hautes valeurs, plus on pourra atteindre de hautes vitesses d’obturation (et oui on y reviens, car tout est lié). En contrepartie car vous verrez également que tout est histoire de compromis en photo car une haute sensibilité crée du bruit sur votre image et réduit sa définition.

Il faudra donc autant que faire se peut utiliser les basses sensibilités si la lumière le permet et monter en ISO lorsque que vous souhaitez garder une vitesse d’obturation correcte malgré une luminosité moindre. Cependant, la puissance de traitement informatique étant toujours en constant évolution, il est aujourd’hui possible de réduire le bruit généré par les hautes sensibilités du capteur en post traitement, lors du développement de vos fichiers RAW (fichiers brut de capteur)

[fancy_box title= »Examples »]
[fancy_images width= »268″ height= »268″]
[image title= »Sensibilité 100 ISO » alt= »Sensibilité 100 ISO » caption= »Sensibilité 100 ISO »]/images/2012/08/Sensibilite_100_ISO.jpg[/image]
[image title= »Sensibilité 200 ISO » alt= »Sensibilité 200 ISO » caption= »Sensibilité 200 ISO »]/images/2012/08/Sensibilite_200_ISO.jpg[/image]
[image title= »Sensibilité 400 ISO » alt= »Sensibilité 400 ISO » caption= »Sensibilité 400 ISO »]/images/2012/08/Sensibilite_400_ISO.jpg[/image]
[image title= »Sensibilité 800 ISO » alt= »Sensibilité 800 ISO » caption= »Sensibilité 800 ISO »]/images/2012/08/Sensibilite_800_ISO.jpg[/image]
[image title= »Sensibilité 1600 ISO » alt= »Sensibilité 1600 ISO » caption= »Sensibilité 1600 ISO »]/images/2012/08/Sensibilite_1600_ISO.jpg[/image]
[image title= »Sensibilité 3200 ISO » alt= »Sensibilité 3200 ISO » caption= »Sensibilité 3200 ISO »]/images/2012/08/Sensibilite_3200_ISOjpg.jpg[/image]
[image title= »Sensibilité 6400 ISO » alt= »Sensibilité 6400 ISO » caption= »Sensibilité 6400 ISO »]/images/2012/08/Sensibilite_6400_ISO.jpg[/image]
[image title= »Sensibilité 12800 ISO » alt= »Sensibilité 12800 ISO » caption= »Sensibilité 12800 ISO »]/images/2012/08/Sensibilite_12800_ISO.jpg[/image]
[/fancy_images]
Sur des crop a 100% la différence est flagrante et je pense que les photos parlent d’elles même.
[/fancy_box]

Maintenant que vous avez une bonne base, il faut combiner ces trois paramètres pour avoir une image bien exposée et les faire varier pour décupler vos envies créatives. Et un des avantages majeur du reflex, c’est justement la possibilité de débrayer tout les reglages pour passer en manuel et ainsi commencer à pouvoir prendre en photo ce qu’on a décidé et pas faire confiance à l’appareil en croisant les doigts.

C’est à vous de jouer maintenant et d’expérimenter votre matériel en testant plein de combinaisons de réglages differentes.