Pourquoi il faut shooter en RAW !

Temps de lecture ~3 minutes

Salut tout le monde, aujourd’hui on va parler format de fichier et plus particulièrement du format RAW.

Pour brosser le tableau rapidement, les reflex numériques vous proposent 2 formats pour enregistrer vos photos: le JPEG (ou JPG) que vous connaissez tous et le RAW. Le RAW (qui signifie « brut » en Shakespearien) est un fichier qui n’est pas directement visualisable, c’est un fichier qui contient les informations brutes du capteur. Il est nécessaire de passer par une phase de traitement afin de générer un fichier pouvant être affiché. Le JPEG lui, est généré par votre boitier lors de l’enregistrement sur la carte mémoire. Je vous vois venir d’ici bande de fainéant. « Pourquoi s’embêter et perdre du temps à traiter le fichier RAW pour en faire un JPEG alors que mon boitier peut le faire lui même ? » Vous vous doutez qu’il y a forcément une raison de shooter en RAW car aux dernières infos, je ne suis pas le genre de personne qui aime se rajouter du travail (ça existe?). Une petite explication de ces 2 formats s’impose.

La différence majeure entre les 2 formats, est que le format JPEG est un format qui utilise une compression dite « destructrice » c’est a dire qu’il y a une perte d’informations alors que le format RAW contient effectivement toutes les informations de chaque pixel de l’image capturée par votre reflex. Conséquence, le poids du fichier est beaucoup plus petit pour du JPEG que pour son homologue en RAW.
Deuxièmement la dynamique de l’image est en faveur du RAW (tiens bizarre… :) ). Pour faire simple, la dynamique d’une image est sa capacité à redonner les vraies échelles d’intensité lumineuses du monde réel. Cette échelle comporte 256 valeurs pour chaque canal (Rouge, Vert, Bleu) pour du JPEG et 1024 pour le RAW soit 4 fois plus pour chaque couleur de base ! Vous commencez sans doute a voir un peu plus l’intérêt du RAW maintenant. En effet il permet après traitement d’avoir une plus grande latitude sur le rendu final de votre image. J’entends par là que si vous choisissez de prendre vos photos en JPEG, votre reflex choisira lui-même (plusieurs style d’image sont disponibles) de garder 256 valeurs par couleur sur les 1024 disponibles. C’est un choix. Mais je trouve qu’il serait dommage de se priver d’un atout de votre boitier.

Pour finir sur le RAW, on peut le comparer à un négatif (comme à l’ancienne) numérique. Et le traitement est assimilable au développement dans les bacs avec des solutions (toujours à l’ancienne). Il vous permet donc de sortir de multiples variations à partir de votre négatif numérique, chose impensable avec le JPEG. Dans les cas les plus extremes, cette souplesse dans le traitement vous sauvera parfois bien la vie récupérant les ombres ou les lumières d’une photo sur ou sous-exposée.

Quelques exemples de photos prises en RAW et rattrapées en post-traitement:

[fancy_images]
[image]/images/2012/09/ACCROCHE_COEURS_2K12_PRO_3654-1.jpg[/image]
[image]/images/2012/09/ACCROCHE_COEURS_2K12_PRO_3654.jpg[/image]

[image]/images/2012/09/URBANO_Youssoupha__MG_0967-1.jpg[/image]
[image]/images/2012/09/URBANO_Youssoupha__MG_0967.jpg[/image]

[image]/images/2012/09/ACCROCHE_COEURS_2K12_PRO_3685-1.jpg[/image]
[image]/images/2012/09/ACCROCHE_COEURS_2K12_PRO_3685.jpg[/image]
[/fancy_images]

Alors biensûr le RAW n’est pas une obligatoire, d’aliieurs je vous conseille un article de LoKan sur le sujet, plus particulièrement la partie « LES FICHIERS PHOTOS : DU RAW NATIF AU JPEG POURRI ».

Et vous, vous shootez en RAW ou en JPEG ?